« Idle No More ! » Un mouvement populaire autochtone au Canada

À l’occasion de l’arrêt de la grève de la faim de la chef Theresa Spence, Brieg Capitaine, membre de l’équipe de recherche du projet « Mémoires combattantes » analyse le mouvement populaire autochtone Idle No More qui depuis le mois de décembre cherche à s’affirmer comme un acteur de la sphère civile canadienne. Le mouvement est historique dans la mesure où il transcende, l’appartenance ethnique à telle ou telle nation.  Ce mouvement populaire affirme l’existence des peuples autochtones en tant qu’acteur de la société civile canadienne et porte des enjeux moraux et subjectifs. La musique, la danse et les chants traditionnels sont des formes d’expression centrale du mouvement populaire qui rappellent les mouvements d’expérience décrits par Kevin McDonald (2006).

Nous menons actuellement une recherche pour comprendre la place et l’influence des vétérans à l’intérieur de ce mouvement.

Lien vers l’entrevue :

http://www.radio-canada.ca/audio-video/pop.shtml#urlMedia=http://www.radio-canada.ca/Medianet/2013/CBOF/LemondeselonMathieu201301241616.asx

Brieg Capitaine (UQO et CADIS)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *